Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

partenariat livraddict

Roman d'horreur, tome 3 : Vous allez adorer cette croisière sanglante d' Arthur Ténor

Publié le par JessEpica

Roman d'horreur, tome 3 : Vous allez adorer cette croisière sanglante d' Arthur Ténor

ma chronique : Tout d'abord je voudrais remercier Livraddict et les éditions Scrinéo pour ce partenariat. 3eme tome et troisième livre avec les éditions. Tout ce que je peux vous dire c'est encore un grand merci car grâce à livraddict et Scrinéo j'ai pu découvrir Arthur Ténor et ses Romans d'Horreur. Merci, merci, merci.

Alors que peux t'on dire sur ce 3ème tome ? bah, oui j'ai adoré cette croisière sanglante !

Tout d'abord bah oui y a un gagnant mais je suis un peu déçue de la façon qu il gagne et qui c'est finalement... mais bon il est vrai j'ai plus apprécier certains personnages plutôt que d'autres l'un ma agacée jusque au bout bien que pendant un moment on entendais plus parler de lui, mais je vous dirais pas le quel si non je spoile l'histoire.

Donc nos 6 personnages et non héros vu que là seul un finira ce "jeu" sanglant et c'est pas vraiment un héro, ont gagné une croisière grâce à un jeux (en ligne ?) vidéo. d'abord sur un superbe voilier déjà bizarroïde et ensuite sur un paquebot fantôme mais je ne dirais rien de plus. c'est seulement vers la moitié du livre que commence le 1er meurtre... enfin c'est non voulu cette 1ere mort, mais lisez donc le livre pour savoir comment, qui et quand... 1 ere mort un peu absurde on part sur une histoire horreur fantastique de plus en plus mais c'est plutôt marrant bien que j'aurais autant flippé que les lauréats présent sur le bateau.

2 eme mort toute aussi prévisible finalement et assez courte et on tourne moins autour du pot, encore un bête "accident" quoi que là un des "joueur" voulais vraiment tuer un de ses adversaire mais celui viser n'est pas encore mort... un autre meurt donc à sa place en plus ou moins légitime défense.

3 eme mort plutôt tarabiscoté mais efficace enfin c'est ce que l'on pense ...

4eme mort hue ... encor eplus bizarre car là on sait pas trop si il est mort ou vivant...

5 mort , la plus absurde à mon gout être aussi naïf que le personnage qui meurt c'est pas possible mais il y a des gens comme ça donc c'est assez réaliste car l'auteur à bien garder le caractère de ce personnage jusqu'à sa dernière heure.

Vous me direz maintenant bah on à le gagnant ... bah non pas encore ! et oui deux des personnage reviennent ( d'entre les morts ou pas...) et se lance à la poursuite de celui qui pensait avoir gagner et qui finalement gagne quand même mais la fin est assez spéciale.

enfin bref, une histoire un peu tirer par les cheveux quoi que plausible si on crois aux fantôme ou si on juge que les personnage sont complètement fous...

A lire bien évidement pour les fans des roman d'horreur. Je conseil encore une fois cette trilogie pour les jeune aimant avoir des frissons dans le dos et bien avant de commencer un Stephen King car les romans d'Arthur Ténor sont pour moi une bonne introduction aux livres du genre.

Fans de Frissons , lancez vous ! Et sur ce, joyeux mois d'Halloween !

Partager cet article
Repost0

Requiem pour Sascha, tome 1, Lacrimosa de Alice Scarling

Publié le par JessEpica

Requiem pour Sascha, tome 1, Lacrimosa de Alice Scarling

Ma chronique : Tout d'abord je voudrais encore remercier Livraddict et les éditions Milady pour ce sublime partenariat.

Ce 1er ouvrage on plonge directement dans la vie de Sascha. Orpheline, elle vécus dans un couvent avant qu'il s'y passe une horreur et continua sa vie avec des amis et son groupe de musique dont elle est la chanteuse. On part donc dans un milieu rock/metal (j'ai adoré toute les références de certains artiste dans ce milieu. aimant moi-même ce genre de musique) mais aussi, on part dans un monde complètement fantastique.

Tout ce passe assez rapidement je trouve dans cet ouvrage. Mais nous restons scotché à la fin et l'on se dis quoi ? non ? ça peut pas finir comme ça c'est sûre. Vampires, anges, démons, ... l'enfer. Bref pleins de choses que l'on croise et surtout qu'on adore quand on est fan du genre. Mais ici notre héroïne est différente de celles qu'on peut avoir déjà lue dans les autres bit-lit. Elle est une sorte de chasseuse de vampire ayant des pouvoir qu'elle a du mal a contrôler, évidement entrer dans les gens et les contrôler et voir ce qu'ils pensent c'est pas toujours gai mais au moins pour tuer des vampires c'est plus facile.

Sauf que avec cette vie de nuit que mène Sascha, elle a une vie amoureuse et amicale qu'elle partage avec Nicolas... qui va s'arrêter d'une manière assez brute mais je vais pas vous dire comment.

Puis il y a ce fameux Raphaël, ok on devine un peu ce qu'il est dés qu'il rentre en scène mais mettons nous à la place de Sascha, pas facile non... et puis moi je vous dirais pas si non je part dans un fameux spoile et c'est pas mon genre, ni spécialement bon pour vous donner envie de le lire.

Parce que oui c'est une lecture facile, agréable et disons que nous avons pas le soucis de traduction mal faite par rapport à d'autre. Vu que l'auteure est française.

C'est assez fluide bien que je suis restée coincée sur une phrase en milieu de livre qui m'a parue pas très française mais c'est peut être moi ça.

On s'attache vite a Sascha, hormis qu'elle fume comme une cheminée, je m'identifiais facilement à elle, ses fringues, ses goûts musicaux, ses goûts masculins,... et j'en passe.

C'est vrais qu'on pourrais craqué facilement par la description de Raphaël, on le dévorerais presque. Mais pas de là à pensé complètement comme notre héroïne qui fantasme complètement sur lui.

Oui bon bien que c'est un coup de cœur, comme tout bit-lit qui se respecte, il y'a.... du sexe. Bon il y'en a même pas mal mais c'est pas aussi cru que certains, et ça passe plus facilement parce qu'on sent qu'il y'a de la passion dans certains ébats. C'est pas du cul pour remplir les pages quoi.

Enfin, je vais terminer avec une dernière phrase : Une lecture agréable, facile à lire, et attachante.

Dés que le tome 2 sort je pense que je sauterais dessus car je reste sur une envie de suite assez forte.

Partager cet article
Repost0

Les cavaliers de l'apocalypse, tome 1: Guerre de Larissa Ione

Publié le par JessEpica

Les cavaliers de l'apocalypse, tome 1: Guerre de Larissa Ione

Ma Chronique : Bon, tout d'abord merci à Livraddict et aux éditions Bragelonne pour ce partenariat, qui m'a malheureusement déçue à un point...

Donc, une chronique bien négative pour ce 1er tome vous attend, mes impressions sont plus que mauvaises, et j'avoue avoir terminé ce livre en diagonale.

Au bout d'un peu plus de cent pages j'ai complètement décroché, autant que l'histoire ne m'a vraiment pas plu, bref, c'est comme un abandon, car, j'ai même pas lu d'autre livres en décembre pour savoir terminer cet ouvrage.

J'ai pu remarquer plusieurs problèmes d'écriture, ou, une traduction super mal faite, bref une grosse, voir énorme décéption.

Alors les personnages, Ares, la guerre, ou, pour moi, le mec super sexy mais idiot quand à ses pensées entre la guerre et le cul, ça reste le gars qui prend la femme pur un objet érotique (oui mon coté féministe parle).

Quand à Cara, encore une idiote qui fait passé la femme pour une imbécile.

A croire que certaines auteure de Bit Lit se prennent pas au serieux et adorent rabaisser ce qu'elles sont dans leurs ouvrages.

Quand aux scènes de cul, j'avais l'impression d'avoir un remake moins "hot" des Nuances de Grey, ça me dérange pas en général parce que j'aime la bit lit, mais là, pfiou, c'est quoi ce truc ? Même les phrases pendant les actes sont pas naturelles.

Et, c'est quoi ce remake à la je ne sais quoi sur la mythologie ? Je suis une passionnée d'histoire (de l'art) et surtout de mythologie et même en me disant, pas grave c'est revisité, je pensais pas que ça allait l'être TOTALEMENT.

Bref, un truc qui m'a fait encore plus fuir cette série que bien évidement je ne continuerais surement pas.

Les cavaliers de l'apocalypse, tome 1: Guerre de Larissa Ione

une note basse pour ce tome 1

Partager cet article
Repost0

Nature Noire: Pianitza

Publié le par JessEpica

2eme Partenariat Livraddict Septembre 2013

Remerciement aux éditions Boz'Dodor pour cet ouvrage en PDF.

Nature Noire: Pianitza

Ma chronique : De la poésie, oui, je qualifierais cet ouvrage de poésie, une écriture belle, agréable et peu commune, une écriture qui se veut poétique et légère.J'ai eu tendance à ne pas toujours comprendre l'histoire car elle passe assez souvent d'un personnage à l'autre.

L'histoire en bref c'est une petite enquête avec les personnages qui sont tous lier l'un à l'autre par quelque chose, l'art macabre et d'une disparition inquiétante d'une jeune fille du nom de Joséphine.

Je vais commencer par parler de Jacques, le personnage que je trouve le plus "cru" et le plus sadique dans toute sa splendeur, pas le diable incarné, non, juste un ange que je définirais de déchu, d'où son coté macabre. Pour lui il ne tue pas, il fait de l'art. Preuve qu'être une artiste peu rendre fou.

Mais qu'est ce que la folie, une folie meurtrière pour son art sans avoir de regret d'avoir stopper une vie ? Pour lui, son art est une nouvelle vie qui commence.
J'étais fascinée par ce personnage, étrangement, pas par son coté macabre et glauque, mais plutôt par les sentiments qu'il avait en faisant ses œuvres. Des sentiments qu'un artiste émet dans sa toile et qui, pour moi, est important. Ce coté est bien présenté, mais trop court à mon goût.
Peut-être parce que j'ai fais des études d'arts ? qui sait ?
Marcus, un homme froid, qui se fou pas mal de sa femme, il la trompe et l'offre, à à qui ? Vous le serez bien en lisant l'ouvrage, je ne vais pas vous révéler ça. Il est impressionnant par son coté "j'aime voir les gens que j'aime souffrir". Mais ce personnage est pas assez présent.
Margaux, une amie de Joséphine, qui se sent vivre en se sentant coupable de sa disparition. Une jeune fille avec un caractère assez fort. La souffrance, pourquoi souffrir, pourquoi ne pas le garder pour soit ? L’égoïsme que cette fille dégage est fort et même écœurant, à tel point qu'elle m'énervait jusqu'au bout.
J'ai fini cette lecture avec une petite incompréhension de la fin, ou plutôt un coté déçue par celle-ci qui pour moi est bizarre voir pas du tout comme on pourrait s y attendre. D'un coté c'est positif, ça change d'une fin habituelle mais elle est trop ... Je trouve pas mes mots.

Je suis déçue de ne plus avoir lu les mots de Jacques et Marcus. Il sont trop peu présents et pourtant Jacques est "l'artiste" macabre de l'histoire.
Il part point barre. C'est dommage.

Je crois que malgré mon avis mitigé voir négatif, si le lecteur aime le macabre dans la lecture poétique, c'est dans la poche. Mais moi le coté poétique à fait que j'arrivais pas à comprendre directement ce qu'il se passait. Du coup blocage sur blocage. Peut-être que je réfléchissais trop ?
Une lecture à lire en une fois. Pas comme moi avec des arrêts fréquents. J'ai lu cet ouvrage assez rapidement (1 jour 1/2), premièrement parce que c'est court, mais deuxièmement parce que j'avais quand même envie de lire la suite. Oui il y a de l’intrigue, mais voilà... j'en reste là.

Je sais pas si ma note vaut le roman, c'est une note que j'ai eu dure à donnée, non pas qu'elle n'est pas juste, c'est simplement parce que j'arrivais pas à me décider. J'ai pesé les pour et les contres... les contres l'on l'emporté mais sans faire descendre la note en dessous de la moitié.

remerciement à Livraddict et aux Editions Boz'Dodor pour ce 2eme partenariat.

Nature Noire: Pianitza
Edition : Boz'Dodor

Nombres de pages lues : 193 pages version PDF (3.207 Ko)
Partager cet article
Repost0

Roman d'Horreur: Arthur Ténor

Publié le par JessEpica

1er Partenariat Livraddict Septembre 2013

Remerciement aux éditions Scrineo pour cet ouvrage.

Roman d'Horreur: Arthur Ténor

Ma chronique : Tout d'abord, je voudrais encore remercier Livraddict et les éditions Scrineo pour ce premier partenariat fort intéressant et plaisant.

Le roman d'horreur d'Arthur Ténor est pour moi un excellent ouvrage pour les jeunes qui veulent commencer leurs lectures dans le genre de l'épouvante. De l'intrigue, du suspens, et quelques moments saisissants sont à l'honneur. J'ai bien apprécier découvrir l'auteur par cet ouvrage, et je pense que je vais faire le tour de sa bibliographie.

L'écriture de ce roman est fluide, simple et agréable à lire. Les 204 pages sont vite lues pour un adulte. Fini en trois jours, alors que j'ai un enfant en bas-âge qui me prend énormément de temps, je ne regrette pas cette lecture bien agréable pendant les siestes de mon petit chéri. Je trouve les chapitres assez courts mais parfait pour prendre un souffle et mettre son signet afin de continuer ma lecture sans problèmes.

Les personnages sont attachants surtout notre jeune héro de 14 ans : Valentin. D'ailleurs c'est bien le seul personnage dont on a une idée plus détaillée de sa personnalité. Ce qui fait, selon moi, le seul point légèrement négatif de l'ouvrage.
J'aurai bien voulu en apprendre plus sur Zoéline. Cédric quand à lui on à compris en bref son caractère mais sans vraiment plus. J'ai vraiment eu l'impression de mieux connaître Valentin. Est-ce voulu par l'auteur ?

Quand à l'histoire en elle-même, elle est bien menée et les références à plusieurs films d'horreur sont présente, mais sont nullement négatives. J'ai bien aimé me plonger dans l’atmosphère de la maison de l'horreur qu'a voulu nous faire lire l'auteur.

Je m'attendais un peu au coupable de fin. Mais pas à ce qu'il arrive à Valentin. Ce pour dire qu'il y a des événements un peu facile à deviner comme d'autre beaucoup moins évidents.

Une atmosphère d’angoisse, d'inquiétudes quand il faut et de quoi prendre un peu l'air de temps à autre. En un mot, bien dosé.

Des frissons assez fréquents mais sans plus ce qui est parfait pour donner envie de commencer une série de livre dans la catégorie de l'épouvante. Ce que je ne ferais pas de suite, car j'ai d'autres livres à lire avant.

Je terminerais par un petit commentaire neutre, qui peut, ou pas, décevoir certains lecteurs, l'histoire en elle-même est typique du déjà vu et de l'horreur, elle n'est pas très recherchée niveau base: Maison hantée et meurtres irrésolus bien sanglant. Mais je la verrais, comme je pense, beaucoup de lecteur, dans une adaptation cinématographique que j'irais voir sans hésitations!

Roman d'Horreur: Arthur Ténor
Edition : Scrineo Jeunesse

Nombre de pages lues : 204 pages
Partager cet article
Repost0