Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fantasy

Chroniques du Monde Emergé, tome 1 : Nihal de la Terre du Vent de Licia Troisi

Publié le par JessEpica

Chroniques du Monde Emergé, tome 1 : Nihal de la Terre du Vent de Licia Troisi

Ma chronique : Lecture commune avec Kika's Lair. J'ai fait un avis par chapitre, c'est la première fois que je fais comme ça. Je me rend compte que je spoile un peu, mais pas les grands événements, donc je préviens d'avance, si vous n'avez pas lu ce 1er tome , passez votre chemin.

Chapitre 1

un premier chapitre qui commence bien, l’auteure nous décrit directement notre personnage principal, Nihal, une jeune fille de 13 ans avec une âme guerrière, garçon manqué qui ne veut qu’une chose être un guerrier imbattable mais son rêve n’est pas réalisable pour son père (adoptif?) qui veut la protéger à tout prix car Nihal, est une femme pas un homme et seul les hommes partent en guerre. Livon, son père est forgerons, le meilleur du monde Emergé, c’est pour ça que Nihal aime les armes.

Une fée ou une elfe vu les oreilles de Nihal ? Bah je sais pas un père qui veux rien dire à sa fille alors qu’il vit avec me semble bizarre, il cache quelque chose.

Chapitre 2

Rencontre de Sennar, pendant un bataille “amicale” contre lui, Nihal se rend compte que manier seulement les armes ne lui suffisait pas, elle veut donc apprendre la magie, car elle a perdu contre son attaquant, premier échec pour la jeune fille à cause… d’un magicien !

chapitre 3

Nihal part à la rencontre de sa tante, qu’elle ne connait pas pour apprendre la magie, celle ci, grande magicienne, nommée Soana, vit à la lisière de la forêt se cachant du Tyran, car elle fait partie de ses ennemis. Nihal apprend que Soana, est le maître de Sennar que Nihal n’apprécie pas depuis qu’il l’a battue. Gorge nouée, Nihal resta tout de même pour apprendre la magie. Elle n’en sait toujours pas d’avantage sur sa mère, qui est morte et qui lui ressemble, les réponses qu’elle recevait de Livon et maintenant de Soana restent trop vagues. Pour la protéger ?

Chapitres 4 et 5

Nihal réussit son épreuve pour prouver qu’elle peut être magicienne, elle à beaucoup moins peur de la nature qui l’entoure. Elle démarre finalement une amitié avec Sennar.

Chapitres 6 à 8

Rien que dans ses deux chapitres on avance énormément, Nihal et Sennar ont deux ans de plus. Pour une fois ils quittent la terre du vent pour la terre de l’eau. Ils rencontrent Fen et son dragon Gaart. Fen est chevalier dragon, et petit-ami de Soana, il a tout d’un homme fort, courageux et … beau, Nihal tombe sous son charme, et se rend compte grâce à Sennar que ça sert à rien vu que Fen aime Soana et Soana aime Fen. Nihal s'entraîne tout de même 1 fois par moi à l’épée avec Fen. A peine à l’un des retours à Salazar, en haut de la tour, Nihal révèle un de ses secret à Sennar, elle entend des voix, celles-ci sont plus puissantes quand ils remarquèrent une armée du tyran arrivé droit vers eux. Salazar se fait attaquer. Et malheureusement, Livon, meurt en protégeant Nihal. On apprend dés lors que Nihal est une demie-elfe.

Chapitres 9 à 10

Nihal est encore faible et fortement blessée de l’attaque, Elle apprend donc qu’elle à été adoptée par Livon et Soana car elle est la dernière survivante d’une attaque du Tyran son son peuple : Les demi-Elfes, elle est donc là dernière de son espèce. Soana, Sennar et Nihal fuient avec les Elfes restant vers la terre de l’eau, Ils arrivent à Loos car il ont été rejoint par Fen.

Chapitre 11 :

Nihal prend la décision de rentrer dans la garde des chevaliers dragons, pour venger Livon et son peuple, mais seul les hommes sont acceptés. Nihal rencontre le général Suprême Raven et lui demande de la mettre à l’épreuve car il ne croit pas qu’elle est une bonne guerrière parce que c’est une jeunne femme.

Chapitre 12:

Nihal campe dans l’académie afin d’arriver à son but, avoir donc son épreuve, Nihal est plutôt forte, et est devenue une jeune femme mature mais bornée, quand elle veut elle obtient toujours se qu’elle demande, et ce fut le cas, Raven toujours aussi arrogant et ignoble comme personnage accepte enfin une mise à l’épreuve pour Nihal contre 10 de ses meilleurs guerriers. Nihal se bat comme un chef, elle maîtrise ses premiers adversaires assez facilement. Mais le dernier n’est qu’une tricherie du général, elle eu beaucoup plus de mal à la battre, mais je me suis douté depuis le début qu’elle y arriverait.

Chapitre 13

Nihal rentre à l’académie, une rentrée difficile car elle est la seule femme et elle est traitée comme une moins que rien.

Chapitre 14 et 15

Nihal découvre enfin, un champ de bataille, et voit Sennar qu’elle n’a plus vu depuis plusieurs mois.

Chapitre 16

Durant la bataille de nombreuses pertes sont à déplorer, dont Fen et son dragon. Une douleur insoutenable pour Nihal qui ne cherche de plus en plus à se venger.

Chapitre 17 et 18

Nihal rencontre son maître, Ido, un gnome et guerrier puissant. Et egalement son dragon Oarf, aussi têtu et capricieux qu’elle, il n’a plus confiance en l’homme apres avoir perdu son 1er maître lors de la bataille qui à tuer Fen.

Chapitre 19

Nihal n’en fait qu’à ce tête, n’écoute pas les conseils d’Ido, fait son premier vol sur son dragon et faillit mourir. Dans sa tête elle ne veut toujours par se battre avec autre pensée que la vengeance de son peuple, de Livon et de Fen

Chapitre 20

Nihal est froide avec Sennar qui lui, par chercher de l’aide au monde Submergé, car le Tyran se fait impitoyable et les troupes du monde Emergé s’affaiblissent. Nihal est interdite de combat, elle n’accompagne pas Ido vers le champ de bataille. Sauf que sur un coup de tête, habillée avec une armure elle prend tout de meme le chemin du combat, rage au ventre, elle se place en 1ère ligne sans qu’Ido soit au courant. Submergée par son envie de tuer, elle se retrouve coincée et seule au milieu des ennemis. Ido et son dragon lui viennent en aide. Elle est tout de même punie, et Ido ne veut plus lui enseigner quoi que ce soit si elle ne change pas d'attitude. Il lui donne une permission de quitter le camp pour qu’elle réfléchisse et prenne du recul, en espérant qu’elle revienne, avec un autre point de vue de la vie.

chapitre 21 et 22

Nihal rencontre une famille et vit avec eux, elle apres une autre facette de la vie, la famille, la vie d’une, femme, mère, … 9a fait réfléchir énormement Nihal mais elle sens que sa place est toujours aux armes, mais pour le Monde Emergé et pour la vie, pas pour tuer et se venger.

la fin du chapitre 22, Nihal revient vers Ido et reprend son entraînement.

Conclusion :

Ce premier tome est une superbe découverte, il me tarde de lire la suite.(Faut que je me la procure). On voit Nihal évoluer t’en bien que mal. Elle devient femme, guerrière mais aussi une assassin puissante. Ido, son maître lui fait bien comprendre qu’elle doit changer sa vision de la guerre et surtout son idée de vengeance. Elle comprend alors, que c’est a cause d’elle que ses amis la fuient.

Niveau couverture du livre, j’aime beaucoup, en regardant la suite des couverture celle-ci est ma préférée et représente notre héroïne Nihal.

Publié dans Fantasy, Jeunesse

Partager cet article
Repost0

Le royaume des sept tours, tome 1 de Arthur Ténor

Publié le par JessEpica

Le royaume des sept tours, tome 1 de Arthur Ténor

Ma chronique : Alors, tout d'abord je remercie les éditions Scrinéo et Livraddict pour ce partenariat. Et oui encore un avec les éditions Scrinéo, mais je dois dire j'ai pas encore été déçue par cette maison d'édition. Donc, Je me suis lancée à nouveau avec un roman d'Arthur Ténor, qui d'ailleurs à été découvert pour ma part grâce à la maison d'édition. Et je dois dire qu'il fait maintenant partit de mes auteurs jeunesse favoris.

Je vais commencer par le plus simple à dire et le plus attirant de ce livre : La couverture, avouez, avec l'édition Scrinéo on à rarement été déçus par les couvertures, et ici, ils nous offrent à nouveau une superbe illustration. Attirante n'est-ce pas ?

Puis vient bien évidement la 4eme de couverture, ce qui m'a donner le plus envie pour cette lecture. Bah oui moi et la fantasy...

J'ai beaucoup aimer le principe dans le quel est mis le monde fantasy, qui est relier par notre monde par des voyages assez long et fort coûteux. Une idée vraiment bien trouvé parce que j'ai jamais lu ça auparavant. hop un big super point !

J’ai moins aimer certains passages qui me semblaient longs mais finalement passait assez rapidement tout de même.

Athur Ténor nous emporte dans le royaume des Sept Tours avec une plume prenante, douce, fluide et attachante. J'ai eu du mal à décollé du livre quand il le fallait.

Bon niveau intrigue c'est bien ficelé, mais on reste tout de même avec un héro, Thédric (hum quel nom ! j'ai eu du mal à le retenir celui-là...) destiné à faire de grandes choses dans le royaume des Sept Tours. Bon il faut toujours que le héros ai un rôle vraiment surprenant et c'est toujours le même style... enfin c'est presque logique finalement.

Par contre, étrangement j'ai apprécier que le personnage principal soit un garçon, ses derniers temps j'ai beaucoup lu où c'était des femmes/filles. Donc un coup de frais dans mes lectures.

Enfin soit, Sur ce je termine sur cette phrase qui je pense qualifie bien ce 1er tome de la saga :

" Une aventure prenante qui nous donne envie de rejoindre le héros et découvrir avec lui le Royaume des Sept Tours"

Publié dans Fantasy, Jeunesse

Partager cet article
Repost0

Les Haut Conteurs, tome 1 d'Olivier Peru & Patrick McSpare

Publié le par JessEpica

Les Haut Conteurs, tome 1 d'Olivier Peru & Patrick McSpare

Lecture commune avec Taveera.

Notre Chronique :

Taveera : Un livre découvert il y a un moment, que j'ai décidé d'acheter et de me faire dédicacer par Patrick MsSpare à la foire du livre de Brive de l'année dernière.
JessEpica: Un livre que je me suis procurée à Mons lors des Trolls et legendes, malheureusement les auteurs étaient en pause café et du coup je les ais pas vus.
Taveera : Nous avons donc Roland qui vit dans un village anglais et qui travaille à l'auberge de ses parents dans un quotidien fastidieux et ennuyant! Mais en ce moment un hauts-conteur est de passage à l'auberge! Le flamboyant raconte de magnifiques histoires et est à la recherche d'une histoire de goules dont la présence a l'air d'être avéré autour du village. C'est en partant à leur recherche et à la recherche de son histoire que le Flamboyant ne rentre pas. Tout le village part à sa recherche. C'est à la suite de cette histoire que Roland endosse la cape pourpre des hauts-conteurs et commence sa formation avec Mathilde la Patiente une jeune femme, haut conteuse dont la voix de roi est très convaincante! Mais Roland saura-t-il se révélé à hauteur de la cape qu'il porte sur ses épaules? Deviendra-t-il un haut conteur renommé comme le Flamboyant?!
JessEpica : Donc Roland, vous l'aurez bien compris avec le petit résumé de Taveera, qu'il n'est pas un haut-conteur dés le début de l'histoire...
Taveera : Tout le long du livre, ses aventures pourraient effectivement le faire monter d'un grade. Car croiser des goules, un upyr (ou vampire) et d'autres choses ou êtres fantastiques ne rentre pas dans le quotidien d'un aubergiste de 13 ans. Peut-être a-t-il lui aussi trouvé SON histoire à raconter!
JessEpica: Le fait que des créatures fantastiques sont mélangées dans l'histoire, me donnais encore plus envie de continuer cette lecture, d'autant plus que le tomev suivant attend sâgement dans ma PAL.

Taveera: Les hauts conteurs est une saga jeunesse, oui, mais très bien ficelée. Ceux qui ont déjà lu Olivier Peru ne retrouveront pas l'aspect aussi sombre de ses autres livres. C'est destiné à un public jeunesse. Mais ce n'est pas gnia-gnian non plus. On ne s'ennuie pas un instant.
JessEpica: Je trouve qu'il est bien pour commencer dans ce genre littéraire des le plus jeune âge.
Taveera : Les personnages sont très bien menés, on n’a pas tous les tenants et les aboutissants de chaque histoire (des personnages) et du coup on va de découverte en découverte et ce jusqu'à la fin. J'ai beaucoup aimé ce principe car sans notre omniscience on a du coup pleins de surprises. Je ne me suis pas encore trop attachée aux personnages mais ce n'est que le premier livre de la saga, je pense que leurs caractères vont aller en s'épaississant. Là on nous explique vraiment le rôle des hauts-conteurs et surtout une base d'intrigue qui va très certainement être utilisée pour les tomes suivants!
JessEpica : Les auteurs nous donne une mise en bouche de l'histoire et des personnages, beaucoup d'explications, beaucoup de détails mais on en sait bien plus sur les hauts conteurs pour la suite des aventures de Roland.
Taveera : Bref ce livre a été une jolie découverte, je lirais très prochainement le tome 2 que je possède déjà car j'ai passé vraiment un agréable moment. Ce n'est pas un coup de cœur mais un moment lecture très sympa dans le monde de la fantasy. Je lui donnerais donc un 4/5 très volontiers.
JessEpica : Une superbe découverte, pas un coup de coeur comme beaucoup, j'ai aimé le découvrir avec Taveera, ma note dépasse la note de ma chère co-lectrice un beau 09/10 pour ce premier tome. Une couverture attirante, bien que simpliste dans le genre de la fantasy.

Publié dans Fantasy

Partager cet article
Repost0

L’épouse de bois de Terri Windling

Publié le par JessEpica

L’épouse de bois de Terri Windling

Ma chronique : monde qui part dans de la fantasy, magie, nature bien décrite (quoi que parfois un peu long), un univers parfait pour les fans du genre.

Bien qu'un début de lecture un peu difficile j'ai su rapidement rentrer dans l'univers et l'histoire de Maggie.

Concernant le contenu total, du livre j'avoue avoir du mal à relire mes notes, parfois perdue dans ma lecture j'ai vite repris celle-ci avec enthousiasme.

L'univers étais assez aride, on part dans une zone désertique (ce qui est étonnant alors qu'on est plus souvent dans les plaines et les bois dans la fantasy généralement) toute chose à une âme, ce qui donne encore plus envie d'aimer cette nature qui nous entoure.

La couverture est juste sublime, nous plonge encore plus dans le roman et nous donne envie de le lire.

Un avis court, mais je pense que vous l'aurez compris, ce roman n'est pas parfait à mes yeux mais est déjà magnifique dans son genre. A lire et à relire...

Publié dans Fantasy

Partager cet article
Repost0

Cavalier Vert, tome 1 de Kristen Britain

Publié le par JessEpica

Cavalier Vert, tome 1 de Kristen Britain

Ma chronique : Alors c'est LA découverte du mois, cette lecture m'a bien plu et le second tome ne serait donc tarder...

Petit récap. de procuration de ce fabuleux ouvrage : En effet à Bruxelles, il y a un super magasin de livres en 2eme mains et on y trouve parfois des petits trésors comme ce livre et finalement j'ai même les 2 suivants pour la modique somme de 6 euros les 3 livres grands formats en parfait état ! Si ça c'est pas un trésor pour un lecteur hein !

Enfin, soit, passons à l'histoire même de ce premier tome. Niveau personnage nous avons, Karrigan, une jeune fille (16 ans) courageuse, mai naïve par moment, en fait elle est assez naturelle et vraie, elle a des défauts et des qualités, l'auteur ne l'a pas spécialement embellie pour l'histoire, non elle est comme nous et moi. Le roi, Zacharie, qui joue un rôle important et qui peut être vachement chiant comme attachant et notons aussi que les autres personnage ont tous un rôle dans les aventures de Karrigan, pratiquement aucun, voir pas du tout, sont là pour rien qu'ils soient des aides comme des méchants qui veulent empêcher Karrigan d'arriver à son but.

Pour ce premier tomes certains passages sont un peu long, mais je dirais qu'ils sont nécessaire à l’intrigue et à la mise en place de l'histoire, bien qu'ils peuvent être vraiment agaçants par moment c'est le seul et unique point négatif de cet ouvrage. Mais c'est de la fantasy donc j'excuse ce point car c'est pas facile de mettre en place le tout sans tirer sur les détails.

Niveau écriture, nous sommes transportés, la traduction à bien été faite, l'écriture est fluide et agréable. Que dire de plus ? ce n'est pas un coup de coeur mais presque, dommage pour les longueurs...

Note : A lire si vous êtes un fan de fantasy, c'est une lecture plus facile que le trône de fer ou même le seigneur de anneaux, mais c'est déjà pour les bons lecteurs de fantasy. Ce livre n'est pas pour les premières lectures du genre.

Publié dans Fantasy

Partager cet article
Repost0

Le trône de fer, tome 2: Le donjon rouge de George R.R. Martin

Publié le par JessEpica

Le trône de fer, tome 2: Le donjon rouge de George R.R. Martin

Ma chronique : Voilà que j'embarque pour la suite des aventures des 7 royaumes. On avant beaucoup plus dans ce deuxième tome ce qui me plait beaucoup bien évidement.

J'ai apprécié Daenerys et Tyrion mes deux préférés (également dans la serie tv qui à dérivé des romans (dommage) ). Bon par contre, et je crois que je ne suis pas la seule, mais qu'est ce que Sansa est énervante à souhait ! Bon par contre si vous n'avez pas vu la serie, la fin de ce tome est riche en rebondissement.

Attention Spoil du 1er tome : On avait déjà laissez Lord Ed. Stark dans un mauvais plan... et ça s'arrange pas malheureusement pour lui. Et pour le roi Robert ça ira pas mieux non plus.

Vous allez apprendre à détester encore plus les Lannister sauf un bien évidement. Tyrion est le plus réfléchis et le plus sympathique des Lannister enfin pour ma part il n'est pas si mauvais que ça. Et ne ne fait que l'adorer de plus en plus dans le livre. Alors que certaines intrigues (oui elles sont nombreuses comme tout bon fantasy) prennent fins d'autre commencent, bref on arrête pas et c'est ce qui fait bien avancer l'histoire finalement.

Niveau personnages on s'y perd encore malgré l'aide de la serie pour retenir. Je dois quand même prendre des notes pour savoir suivre.

Niveau morts, bah on en a, et plusieurs qu'on regrette mais qui font, toujours, avancer l'histoire. Doit on en vouloir à l'auteur pour la mort de certain. Bah je dirais non parce que leurs mort amène une nouvelle intrigue ou en continue une grosse. Donc oui on les regrettes mais d'un autre on passe vite à autre chose.
Niveau couverture du livre je la trouve très belle mais peut être trop rouge... bon ça respecte le titre de ce deuxième tome et puis on aime ou on aime pas. Personnellement je préfère les couvertures des tomes comme celui-ci plutôt que celle des intégrales qui sont vachement moins travaillés...

Dois-je encore dire que je conseille cette saga

Publié dans Fantasy, coup de coeur

Partager cet article
Repost0

Les Bannis et les Proscrits, tome 5 : L'Etoile de la Sor'cière

Publié le par JessEpica

Les Bannis et les Proscrits, tome 5 : L'Etoile de la Sor'cière

Ma chronique: Alors commençons par le fait que j'ai mis du temps avant de commencé à lire ce dernier tome de la saga, parce que de un j'avais peur de la fin, qui est finalement superbe mais rapide, et de deux parce que j'avais pas envie de quitter les personnages si attachants. Mais c'est chose faite, pour le challenge à 1000 pages du dernier week end de mai je l'ai commencé et fini avec une petite pointe au coeur, mais d'un coté, c'est une superbe saga que je re-lirais probablement, c'est surtout aussi l'une des 1ere saga que j'ai jusqu'au bout ! J'ai beaucoup de saga commencé mais aucune terminée sauf celle-ci qui dans l'ensemble est une véritable coup de coeur.

Merci James Clemens pour cette fabuleuse saga.

J'avoue encore une fois que l'écriture fluide et agréable de Clemens m'a transportée et fait finir ce tome de une soirée et un jour. J'ai eu du mal à détacher mon regard du livre, ma pensée de l'histoire j'avais aucunement envie de m'arrêter. Bref, prenant.

Les personnages évoluent comme toujours, jusqu'à l'instant final qui est juste grandiose bien qu'un peu rapide.

La couverture du livre quand à elle est toujours aussi sublime, suit le style des précédente. Celle-ci représente, surement, Elena, qui à bien grandit d'ailleurs.

Un MEGA COUP DE COEUR pour toute la saga. Je vous la conseille si vous êtes fans de fantasy.

Publié dans Fantasy, coup de coeur

Partager cet article
Repost0

Lucie Acamas et les Compagnons de l'Ordre Vert, tome 1 de Guy Morant

Publié le par JessEpica

Lucie Acamas et les Compagnons de l'Ordre Vert, tome 1  de Guy Morant

Ma chronique: Tout d'abord, je voudrais remercier Livraddict pour ce partenariat et l'auteur pour avoir envoyer son livre.

Alors non plongeons donc, dans le premier tome de la saga de Lucie Acamas. Ce livre ne m'a pas plu plus que ça mais ne m'a pas déçue non plus. Son coté jeunesse ce fait fort ressentir. J'ai apprécié l'évolution des personnages et l'écriture très fluide et simple de l'auteur. J'ai moins apprécié un manque de détails dans l'univers qui entoure les personnages.

Lucie, est le personnage principal, elle grandit et mûrit, elle est vraiment bien développée. Par moment agaçante et trop jeune dans sa tête mais c'est une adolescente de 13 ans alors ça peut ce comprendre.

J'ai pas été totalement prise par cette lecture, je reste sur ma faim et même si l'action arrive petit à petit dans le livre c'est pas encore assez à mon goût.

Ce premier tome est très jeunesse et l'histoire est assez spéciale, je me rappelle pas avoir déjà lu dans ce genre là. Disons que ça fait du nouveau pour moi et c'est un plus qui change des livres jeunesse habituels

Donc je recommande cette lecture aux jeunes fans de fantastique comme au plus grand bien qu'en temps qu'adulte on risque d'avoir quelques déceptions vu que le publique ciblé est assez jeunesse.

Petite nouveauté voici aussi mon avis sur la couverture et la 4eme de couverture du livre. Pour le résumé arrière, il ne m'avait pas attiré plus que ça. J'attendais plus de découvrir par moi même le contenu du livre. C'est rare que je me fie à cette 4eme de couverture. Par contre, l'image avant du livre est belle, plein de couleur mais le dessin est moyen. Je pense que la couverture aurait pu être mieux. Puis le titre, bien que ça change du droit totalement centré, le fait qu'il fait une légère diagonale de bas en haut est assez bizarre, disons que j'aime pas.

Tout ne peut pas plaire bien évidement.

Sur ce, après cette dernière analyse, je finirais par conclure qu'il ne faut pas juger un livre par sa couverture ni par son résumé. Ici l'histoire est intéressante mais reste essentiellement trop jeunesse à mon goût. Dommage.

Publié dans Jeunesse, Fantasy

Partager cet article
Repost0

Fille d'Hécate, tome 1 : La Voie de la Sorcière de Cécile Guillot

Publié le par JessEpica

Fille d'Hécate, tome 1 : La Voie de la Sorcière  de Cécile Guillot

Ma chronique : Tout d'abord je remercie l'auteure que j'ai pu rencontrer au festival "Trolls & Légendes" à Mons (BE) et qui m'a gentiment dédicacé sa trilogie que j'avais tellement hâte de commencé. J'avais pas pris ses livres à la foire du livre de Bruxelles parce que justement elle se présentait plus tard au "Trolls" et donc j'en suis ravie et j'ai été presque conquise par le premier tome de la trilogie.

Et oui presque... Je sais pas, je suis restée sur ma faim, la fin de ce premier tome n'est pas une fin dont ont pourrait s'attendre. Ca lance sur le prochain tome oui, mais sans plus, bien que moi j'ai envie de savoir la suite, d'autre lecteurs pourraient se contenter du premier tome.

Il y a pas beaucoup d'action, c'est un tome fort introductif pour la suite probablement et c'est un peu dommage. Je l'aurais vu plus long.

Bon ma lecture à été rapide car l'écriture est belle, fluide et prenante et puis on s'attache à Maëlys facilement. J'ai moins aimé Alexandre qui est trop... bizarre. Par contre pour les autres, ils peuvent être vraiment bien par la suite. Pour le moment on se rend pas trop compte de l'évolutions des personnages secondaires ce qui pourrait probablement changer.

J'ai donc hâte de lire la suite qui est dans ma PAL (et ça sera assez rapide à mon avis)

Publié dans Fantasy

Partager cet article
Repost0

Bilbo le hobbit de J.R.R. Tolkien

Publié le par JessEpica

Bilbo le hobbit de J.R.R. Tolkien

Ma chronique: Alors étant une petite fan des Seigneurs des anneaux, je pouvais pas passer à coté, c'est clair. Alors voilà c'est lu et c'est totalement apprécié.

Contrairement à la trilogie du Seigneur des anneaux, le hobbit est beaucoup plus simple à lire, moins de descriptions sans trop en enlever, en fait c'est juste comme il faut. L'écriture de Tolkien est toujours aussi agréable et fluide.

Étrangement, c'est beaucoup moins sombre et moins de grosses actions que dans le film, j'ai appris par la suite que ça à été écrit pour les enfants de Tolkien, donc c'est logique que le livre soit moins "hard" que les films (qui m'ont plus mais sont loin d'être au niveau du livre).

Biblo le hobbit reste donc une oeuvre généralissime de Tolkien bien que j'ai moins apprécié que le seigneur des anneaux. Je devrais découvrir d'autres oeuvre de l'auteur, car je pense qu'en temps que fan de fantasy je ne pourrais pas passer à coté.

Malgré ma grande motivation pour ce livre je reste quand même dubitative et puis je trouve qu'il est à lire avant d'autres ouvrages bien connus de l'auteur.

Niveau couverture du roman, ils ont voulu rester fidèle au film et on utiliser une image de celui-ci, pas très original mais faut avouer, la photo est belle. Un titre centré sur le bas du livre qui ressort assez bien. Bref une couverture assez alléchante mais méfiez vous le livre n'est pas le film, et donc vous sortirez de cette lecture, probablement comme moi: c'est superbe mais le film ne le respecte pas assez.

n'hésitez pas à me laisser vos avis.

Publié dans Fantasy

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 > >>