Le cycle des polymorphes, tome 1: L'immature de Céline Chels

Publié le par JessEpica

Le cycle des polymorphes, tome 1: L'immature de Céline Chels

Ma chronique : Voilà que j'ai commencé avec hâte, dés réception de cet ouvrage par mail, d'ailleurs, je remercie encore une fois l'auteure, Celine Chels, de me l'avoir envoyé avec plaisir en échange de mon avis sur ce 1er tome, que je dois dire intéressant et prometteur.

Donc je fais cet avis, non pas pour plaire à l'auteure, mais pour vous donner aussi l'envie de le lire, de donner mon avis qu'il soit, negatif ou positif, voir mitigé.
Un début assez lent mais intrigant et qui nous donne envie de lire la suite donc, en ayant du mal à détacher mon regard de cet ouvrage, j'ai continué sauf cas exceptionnel pour mon fils de bientôt sept mois que là, bien sûre, j'ai du détourné mon regard, un enfant me semble plus important non ?

Le livre est plutôt facile à lire et je pense plairait déjà bien aux plus jeunes (ados). L'écriture est assez sobre et simple ce qui donne une facilité de plus à la lecture.

Mais assez bavardé voici mes impressions précises sur Le Cycle Des Polymorphes : L'Immature.

Pour une fois, je me plonge dans un roman qui se passe en France, ce qui change des villes américaines ou britanniques habituelles, et j'aime bien ça. Des prénoms qui sont assez communs dans nos régions donc ce qui fait du roman un point selon moi positif, car, ça semble beaucoup plus réel à mes yeux que si on avait des noms du genre Gandhal ou un truc du genre. (oui j'ai fais une petite référence). Sauf que cela change en avançant dans le roman, mais nous sommes plus en France donc cela ne choque pas non plus.

Les cent premières pages introduisent l'histoire, nous retrouvons donc Alexandre qui doit changer son identités pour je ne vous dirais pas quoi, mais, ça me fais penser à Men In Black (tiens un clin d 'oeil). Et donc accepte la proposition de Pattropo. Nous avons une mise en place du début de l'histoire d'Alexandre. Et ce n'est donc pas fini.

Les pages suivantes sont plus attrayantes et extraordinaire, je dirais. J'ai adorer rencontrer diverses créatures mystiques et fantastiques, aussi belles que féroces aussi. Mais lire ce genre de roman fantastiques avec des créatures aussi intéressantes les unes que les autres me donne des paillettes dans les yeux. Oui j'aime plonger dans un monde imaginaire et j'aime en rêver. mon petit coté enfant peut-être ?


mon point de vue des personnages :
Commençons par Francis Pattropo,il tendance maniaque du rangement de bureau, assez mystérieux et plutôt profiteur de certaines situation et de son don. Ce qui fait qu'au fur-et-à-mesure de ma lecture je ne l'ai jamais vraiment aimé.
John, interlocuteur fréquent de Francis et chercheur, veilleur de Alexandre en France. Il est plutôt discret, renfermé mais attachant, j'aurais voulu le voir plus souvent présent dans l'histoire, peut-être pour le prochain tome qui sait?
Alexandre Ritaux, dit le spécimen ou l'immature, étudier par Pattropo, il est plutôt sportif, il accepte je trouve encore facilement les défit, c'est notre personnage principal, il est attachant, et parfois énervant et extrêmement naïf. Il m'a déçue dans plusieurs points de l'histoire mais c'est vite repris. Bref un bon personnage principal.
Angela, locataire d'Alexandre, très bavarde, et très... dragueuse ? Je ne trouve pas de mots pour la qualifiée. Elle est étudiante et pas assez présente dans la suite de l'histoire voir pas du tout. Dommage je mettais attachée à elle les cents premières pages.
Linda secrétaire de Pattropo, on ne sais pas grand chose d'elle mais je sais pas pourquoi j'ai bien retenu son prénom.
Alex, fait connaissance de Sabine, jeune femme rousse et sportive, une femme réservée mais qui montre encore assez bien ses sentiments, même si certains ne le remarque pas. Il rencontre aussi Charles, Julien, Léa et Méline sur le bateau l'amenant au Ténébrium. Ils sont humains.
Drakéna , "jeune" femme étrange, timide, adorable dans quelques moment mais elle ma vite semblé fausse. Bref j'ai pas accroché à son personnage et pourtant elle peut être intéressante.
Coralyne, une jeune femme démon, assez sûre d'elle et compétitive, j'adore ce qu'elle est comme métamorphe (on parle pas de démons avec eux).
Chloé mignonne petite métamorphe bien sympathique.
Arman, est un être extraordinaire que j'adore vraiment, enfin j'aime beaucoup sa nature, un petit indice, c'est un être de la mythologie grecque vu et lu entre autre dans Narnia. Mais je vous dirais pas plus.

Et bien sûre j'en passe des autres tout aussi intéressants.


Je termine sur une fin un peu surprenante qui me laisse sur la faim. Hâte de lire le tome suivant lorsque qu'il sera disponible. Je verrais même cet ouvrage sur grand écran pourquoi pas.

Une bonne découverte et je remercie encore une fois l'auteure pour l'envoie de ce fabuleux premier tome.

Le cycle des polymorphes, tome 1: L'immature de Céline Chels
Edition : Céline Chels (2013)

Nombres de pages : ouvrage 410 pages - PDF : 400 pages

Publié dans Fantastique

Commenter cet article

Blanc Justine 20/04/2014 19:07

J'ai bien aimé le premier tome. J'aimerais bien lire la suite si il y en a une

JessEpica 21/04/2014 11:04

moi aussi mais pour le moment la suite n'est pas encore publiée je pense. Je vais voir avec l'auteure.