Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une aventure d'Alexia Tarabotti, tome 1 : Sans âme de Gail Carriger.

Publié le par JessEpica

Une aventure d'Alexia Tarabotti, tome 1 : Sans âme  de Gail Carriger.

Chronique lecture commune :

  • - JessEpica : Une lecture commune avec ma chère Taveera. Un début un peu difficile à suivre à cause du style de narration des personnages qui est très classique et "ancien" aprés un livre jeunesse il faut un moment pour s'y faire.
    - Taveera : Un livre que m'avait offert ma swappée JessEpica pour le swap victorien et que l'on a décidé de lire ensemble pour une lecture commune vu qu'elle l'avait aussi dans sa PAL. Et j'ai été très contente de découvrir cette saga bit lit aux bonnes manières. Une histoire que j'ai trouvé bien menée, de la bit-lit mêlée à du steampunk et à du romantisme. Que pouvais-je demander de mieux?
  • - JessEpica On commence direct dans une action qui met en place le fait qu'Alexia, notre héroine, n'a pas d'âme. Bref elle ne peut être charmée par un surnaturel tels qu'un vampire.
  • - JessEpica : Enorme point positif c'est le coté historique de l'histoire. Epoque victorienne, donc une Angleterre à la fois riche (ombrelles, robes, corsets, soirée avec la noblesse,...) le coté steampunk donné par l'air industrielle de l'époque (voir:wikipédia) bref une histoire avec un mélange de buffy contre les vampires (et autres démons,...), de Sherlock Holmes et d'autres histoire dans le genre.
    Encore un bon point : le coté humoristique de certains personnages. Par moment on rit aux éclats (intérieurement si non notre voisin se demande quoi ; bah oui on rigole avec certains livres ! )
    - Taveera : Nous évoluons dans la bonne société londonienne du XIXe s. sous la grande reine Victoria. La population a intégré en son sein, depuis quelques temps déjà, les créatures surnaturelles telles que vampires, loups-garous, fantômes. Tout se passe pour le mieux, les vampires ont des drones qui acceptent de donner leur sang en échange d'une possible transformation, les loups sont enfermés à double tour lors de la pleine lune par des personnes de confiance appelés porte-clefs qui eux aussi rêvent de devenir immortels. Pourquoi cette acceptation? Hé bien les transformations sont très rarement réussies. Il faut avoir beaucoup d'âme pour que le corps accepte la métamorphose. Ce sont les artistes qui en possèdent le plus et ont donc plus de chance à la transformation. Oui mais voilà, il y a aussi des personnes sans âmes, très rares, encore plus que les surnaturels. Miss Alexia Tarabotti fait partie de ces "paranaturels". Miss Alexia Tarabotti, vieille fille (de 25 ans peut-être), de la bonne société de Londres, d'un père italien décédé et d'une mère superficielle remariée. Miss Alexia Tarabotti, toujours accompagnée de son ombrelle à point d'argent, qui va aux bals, le plus souvent pour se réfugier dans les bibliothèques. Dans la dernière un vampire grossier a osé l'attaquer. En plus il zozote. Mais la particularité d'une personne Sans âme est qu'elle retire tout pouvoir aux créatures surnaturelles qui redeviennent alors humaines. Bref le vampire fini dans une tarte à la mélasse et du coup Miss Alexia Tarabotti s'y retrouve jusqu'au cou...dans la mélasse. Le BUR (Bureau of Unnatural Registry), sous les traits de son patron Lord Maccon, charismatique comte loup garou, va alors commencer les investigations quant à ce drôle de vampire. Car d'où vient-il s'il n'est pas originaire de la ruche de vampires de Westminster?
  • - JessEpica : Une héroïne (Alexia) avec un caractère bien trempé et intelligente (pour une femme de l'époque ça vaut le détour ) et qui à une vie familiale pas très drôle, un Alpha des loup-garous (Lord Maccon) qui est plutôt méfiant et qui arrive à supporter le caractère d'Alexia, il à un coté râleur qu'on apprécie.
    - Taveera : Les personnages sont attachants même si Alexia peut parfois être agaçante, ce n'est pas un agacement qui va me la faire détester, je m'y suis attachée tout le long du livre. Je suis tombée amoureuse de Lord Maccon, que j'ai imaginé en Mr. Darcy mélangé à du Wolverine. Graou! Les loups garous m'ont toujours plus attirées que les vampires. Voui j'aime les poils! J'ai beaucoup aimé le bêta de Lord Maccon, le professeur Lyall, toujours là, protecteur. J'aimais bien retrouver son personnage. Le vampire excentrique Akeldama, ami très proche d'Alexia est tout aussi attachant. Un des plus anciens vampires d'Angleterre, il possède beaucoup de sagesse malgré son apparence fofolle.
  • - JessEpica : Pour la mise en ambiance, je recommande une bonne tasse de thé (Earl Grey) pendant votre lecture. Vous vous sentirez encore plus présent(e) dans le livre.
    - Taveera : J'ai aussi aimé l'écriture qui nous fait penser à du Jane Austen ou en tout cas nous plonge dans le même monde de bienséance et de sentiments retenus. Il me tarde en tout cas de lire la suite des aventures d'Alexia Tarabotti. En tout cas pour ce volume là je ne suis pas loin du tout du petit coup de cœur avec un 4,90/5
  • -JessEpica : Pour finir , niveau couverture, elle est très jolie, très steampunk justement. Bref c’est notre héroïne qui y est représentée et ça donne plutôt bien.

Publié dans Bit-Lit

Partager cet article
Repost0

Entre chiens et loups, tome 1 de Malorie Blackman

Publié le par JessEpica

Entre chiens et loups, tome 1 de Malorie Blackman

Ma chronique : Bon au vu du titre on pense que c'est un livre avec des loups-garous et des "chiens-garous" alors je vous stop tout de suite, si vous vous attendez à ça vous êtes à coté de la plaque. Lire le synopsis est donc important avant d'acheter ce livre et de le lire. Moi, il m'a donné envie, et j'ai pas été déçue loin de là.

Donc nous sommes dans une histoire de science-fiction où des clans, les nihils et les Primas, (*Les nihils sont les personnes de couleur de peaux blanches et les primas les noires) ces deux clans se disputent, les mieux lotis et appréciés sont les primas, contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'auteur à voulu faire l'inverse de ce que notre société avait mis en place à l'époque, ici se sont les "blancs" qui sont les "esclaves et les personnes ingrates et mal vues.


Une histoire à la Roméo et Juliette puisque nous suivront Callum, un nihil et Sephy une prima qui sont au départ des meilleurs amis et qui tombent amoureux l'un de l'autre alors que leur clan et leur couleur de peau les différencient l'un de l'autre et que la société dans la quels ils vivent les interdisent de s'aimer.
Bon il y'a bien sur une fin à la belle et triste histoire de Callum et Sephy... Car je ne spoilerais pas la suite... Mouahahah. A vous de lire...


Sachez qu'il y a une suite de cette histoire et que je l'attend avec impatience parce que j'ai pas envie de resté avec cette fin qui n'est que le début en fait de cet histoire de bataille et de combat pour l'égalité entre les Nihils et les Primas.


Bon niveau couverture du livre que dire... j'aime pas spécialement bien qu'elle représente surement nos deux héros de ce livre : Callum et Sephy. Ce qui me gène dans cette couverture c'est la séparation des deux visages, oui il y en à bien une bien visible quand vous avez le livre en face de vous. Ils auraient pu l'éviter et faire les visages l'un a coté de l'autre ou faire un montage pour que soit ça se voit pas, soit que ça se voit plus si ils voulaient bien montrer les 2 clans.

Sur la seule note négative qu'est la couverture du livre, je vous laisse avec le conseil de lire ce livre car il fait réfléchir, non pas spécialement sur l'amour mais surtout sur notre société qui se conduit comme celle que l'on retrouve dans cet ouvrage. Un coup de coeur

Partager cet article
Repost0

L'écho du doute de Rebecca Frayn

Publié le par JessEpica

L'écho du doute de Rebecca Frayn

ma chronique : Un peu déçue par cette lecture, je l'ai fini sans retenir vraiment ce que j'ai lu, bref c'est passé vite, j'ai pas vraiment accroché et quelques lenteurs, que j'aurais bien sauter, sont presque interminables.

L'histoire est basée il me semble, sur une histoire vraie, bref, c'est un peu du genre, lu et relus.

Je pense même avoir vu ce genre de truc à la tv. bref, j'ai pas accroché, je me suis ennuyée assez souvent; mais bon on peut le reconnaitre, l'écriture est agréable, c'est pour ça que j'ai su terminer cette lecture.

J'ai pas vraiment eu l'envie de lire ce livre parce que c'est pas dans mes genres de prédilection, mais par envie de changer de genre... Et finalement je préfère de loin mes romans totalement imaginatif.

Déjà être déçue parce que le narrateur n'est pas celui-que tu pensais que ça allait être en lisant le résumé. Bon d'un coté on à un autre point de vue mais d'un autre on reste sur la faim concernant les autres personnages.

Publié dans Policier

Partager cet article
Repost0

Big Game de Dan Smith

Publié le par JessEpica

Big Game de Dan Smith

Ma chronique: Tout d'abord je voudrais remercier les éditions Michel Lafon et Livraddict pour ce partenariat que j'ai commencé dés réception.

Alors premièrement je souhaite juste dire en bref mes impressions de cette lecture qui finalement sont assez mitigées. Bon déjà je sais pas ce que donne le film de ce livre mais j'aurais peut-être du mal à être convaincue, vu que l'ouvrage ne m'a pas plu plus que ça.

L'histoire du livre et l'intrigue passent à la fois lentement et rapidement on à soit pas assez soit trop, bref le livre ne garde pas une ligne plus ou moins "stable". On fait plus des montagne russes. Le début est assez long bien qu'on apprend à connaitre Oskari le livre aurait dû rester dans cette continuité en fait parce que par la suite c'est actions sur actions, bagarres sur bagarres, situations invraisemblables et bizarres puis oh notre "héro" s'en sort toujours presque comme un rien... Bon j'ai juste du mal à tout faire passer d'un coup.

J'ai lu le livre rapidement par contre parce que j'essayais le challenge 1000 pages en un week end en même temps. J'avoue que si je serais arrêter durant ma lecture le samedi je crois que j'aurais pas eu le courage de finir.

Je trouve l'écriture général du livre un peu bâclée, fort jeunesse évidement vu que c'est un livre du genre mais j'ai eu l'impression que c'était vite écrit pour juste être écrit.

J'ai donc juste été déçue par cet ouvrage qui devrait pour moi être retravaillé complètement pour que les actions soient plus "réalistes" et peut être moins l'une derrière l'autre.

Niveau couverture du livre c'est simple pas spécialement attirant et un peu trompeur, pour le morceau de phrase :"adapté au Cinéma" car j'ai appris par la suite que le livre est tiré du film et pas l'inverse. (ça à peut-être joué une rôle dans le flop de ce roman). Bon c'est à retravaillé aussi en bref.

Voilà, pas convaincue du tout, mon avis est mitigé voir décevant. Donc je conseillerais pas personnellement. Merci tout de même encore à Livraddict et Michel Lafon pour m'avoir fait tout de même découvrir ce roman.

Publié dans Science-Fiction, Jeunesse

Partager cet article
Repost0